Si vous ne voyez pas ce message correctement, consultez-le en ligne.

SNALC, SNE  - ELECTIONS PROFESSIONNELLES 2018

COMITÉ TECHNIQUE MINISTÉRIEL

DE L’ÉDUCATION NATIONALE

Halte au gaspillage !

Au SNALC et au SNE, les cadres ne perçoivent ni rémunération ni loyer du syndicat.

Au SNALC et au SNE, on sert les intérêts des personnels, et non ses intérêts personnels.

À la différence des autres organisations représentatives, le SNALC et le SNE ne perçoivent aucune subvention d'État. Les ressources du SNALC  et du SNE proviennent des cotisations de leurs adhérents.

MONTANTS SUBVENTIONS SYNDICATS

Sources : Arrêté du 16 février 2015 - NOR: RDFF1501726A
Arrêté du 1er août 2018 fixant le montant d'une subvention exceptionnelle versée aux organisations syndicales représentatives de fonctionnaires de l'État - NOR: CPAF1820523A
Publication obligatoire des comptes annuels des organisations syndicales au Journal Officiel : http://www.journalofficiel.gouv.fr/comptes-syndicats/

Des syndicats alimentés par des centaines de milliers d’euros de subventions de l’État… peuvent-ils être indépendants ?


Des syndicats qui vivent grâce aux subventions plus que par les cotisations des adhérents… qui représentent-ils ?

PROPORTION SUBVENTIONS COTISATIONS
HALTE AU GASPILLAGE !

Le SNALC demande officiellement au gouvernement de supprimer ce financement d'État dès 2019 et de faire plutôt le choix d’une vraie revalorisation des salaires pour tous les agents.

Le tableau des subventions syndicales est accablant.

Et ce n’est qu’une infime partie de ce qui est gaspillé par l’ensemble des ministères.

Pour quels résultats ? Depuis 4 ans, le point d’indice et les salaires sont gelés, les retraites ponctionnées, les fonctionnaires paupérisés : sans argent, certains agents en sont réduits à ne même plus assurer certains soins !

En votant pour les listes du SNALC-SNE du 29 novembre au 6 décembre 2018, vous aurez l’assurance que cet argent ne sera pas perdu : le SNALC refuse toute subvention de l'État et s’engage à la reverser intégralement à des associations caritatives. Les moyens humains alloués (décharges de service qui résultent des résultats aux élections professionnelles) et la réduction d'impôt (au bénéfice des adhérents) suffisent. L'indépendance a un prix.

Le SNALC demande officiellement au gouvernement de supprimer ce financement d'État dès 2019 et de faire plutôt le choix d’une vraie revalorisation des salaires pour tous les agents.

Si vous souhaitez que les lignes bougent, dès le 29 novembre, n’oubliez pas de voter pour un syndicat qui prouve chaque jour par ses paroles et ses ACTES ce qu’il est : indépendant, apolitique, autonome et humain.